peuple élu !!??

https://fr.wikipedia.org/wiki/
 
 
 
Dans le judaïsme, le concept d'élection est la croyance selon laquelle les enfants 
 
d'Israël sont le peuple élu, choisi pour contracter une alliance avec Dieu. Cette idée, 
 
énoncée la première fois dans la Torah, est reprise et élaborée dans les Livres 
 
ultérieurs de la Bible hébraïque, et particulièrement développée dans la littérature 
 
rabbinique.
 
L'élection dans la Bible hébraïque
Bien que Dieu Se soit révélé auparavant aux Patriarches, aux Matriarches et à Moïse, 
 
la première mention de l'élection du peuple d'Israël dans sa collectivité se trouve dans 
 
le Livre de l'Exode (19:5-6): « Désormais, si vous êtes dociles à Ma voix, si vous 
 
gardez Mon alliance, vous serez mon trésor entre tous les peuples! Car toute la terre 
 
est à Moi, mais vous, vous serez pour moi une dynastie de pontifes et une nation 
 
sainte. »
Cependant, le caractère d'élection d'Israël semble peu après inconditionnel, ainsi qu'il 
 
est dit (Deutéronome 14:2): Car tu es un peuple consacré à YHWH, ton Dieu, et c'est 
 
toi qu'il a choisi, YHWH, pour lui être un peuple spécial entre tous les peuples 
 
répandus sur la terre.
 
Cette élection est considérée comme une preuve d'amour de Dieu envers Israël 
 
(Deutéronome 7:7-8), comme un époux envers sa fiancée, dit le prophète Osée, 
 
raison pour laquelle, lorsqu'Israël s'adonne au culte des idoles, Dieu instruit le 
 
prophète de prendre pour femme une prostituée, et de nommer ses enfants par des 
 
noms évoquant la répudiation d'Israël, notamment (Livre d'Osée 1:9): « Appelle-le Lo 
 
Ammi ("Non Mon peuple"), car vous n'êtes plus Mon peuple, et Moi, Je ne serai plus à 
 
vous. » Cependant, cette répudiation est temporaire, et le verset suivant (Osée 2:1) 
 
évoque le temps où « les enfants d'Israël seront dénommés Les Fils du Dieu vivant, » 
 
ayant abandonné leurs idoles, et que la « femme » Israël, se détournant de ses 
 
amants et de la débauche, appellera Dieu Ishi (« mon époux »), et non Ba'ali (« mon 
 
mari, » mais aussi « mon Ba'al »).
 
Cette élection est de plus génératrice d'obligations et de responsabilités, ainsi que le 
 
souligne le prophète Amos (Livre d'Amos 3:2): « C'est vous seuls que J'ai distingués 
 
entre toutes les familles de la terre, c'est pourquoi Je vous demande compte de 
 
toutes vos fautes. »
 
L'élection dans les écrits talmudiques et rabbiniques
L'élection a été interprétée de diverses façons: pour les uns, Dieu choisit les 
 
Israélites, pour les autres, les Israélites choisirent Dieu. Cette élection fut libre ou 
 
contrainte. Elle le fut du fait des mérites d'Israël, ou grâce à son humilité. Elle fut selon 
 
certains la conséquence des mérites des Patriarches, alors selon d'autres, dont la 
 
Kabbale et le Tanya, les âmes juives avaient été prédestinées avant même la création.
 
Cependant, il est globalement consensuel que l'élection crée des obligations 
 
exclusives aux Juifs, s'ajoutant aux alliances et responsabilités que les non-Juifs 
 
reçoivent de Dieu, comme les lois noahides, sans apporter de récompenses 
 
exclusives aux Juifs.
 
 
---------------------------
Question :
 
Cela fait longtemps que je suis gênée par la notion de « Peuple Élu ». En effet, 
 
suggérer qu’en tant que Juifs nous sommes plus proches de D.ieu est, à mon sens, 
 
une manifestation d’arrogance, d’élitisme et de discrimination raciale. En quoi cela est
 
-il différent de l’antisémitisme ?
 
Bien cordialement,
 
Margaret
 
Réponse :
 
Chère Margaret,
 
Voilà une question fantastique. Une question qui ne peut venir que d'un être élu. 
 
Permettez-moi d’expliquer.
 
Dans la tradition juive, le fait d’être élu ne conduit pas à l’arrogance, mais plutôt à l’
 
humilité. S'il s’agissait d’un roi de chair et de sang qui nous avait choisi pour être son 
 
peuple, votre hypothèse aurait été bonne, nous deviendrions élitistes. Plus un pouvoir 
 
humain fera de favoritisme envers un sujet, plus celui-ci en développera de l’
 
arrogance. Plus il sera proche du roi, plus il aura de l’importance et donc plus le 
 
respect qui lui est dû sera grand à ses yeux.
 
Mais nous avons été choisis par D.ieu. Et plus on est proche de D.ieu, plus on a 
 
conscience d’être insignifiant. Alors que le fait d’être copain avec un leader humain 
 
gonfle quelqu’un d’orgueil, cultiver une relation avec D.ieu fait éclater la bulle d’
 
égoïsme de l’homme. Ceci parce que D.ieu est un Être infini et toutes les illusions 
 
liées à la suffisance et l’amour-propre s’évanouissent quand on se tient devant l’Infini. 
 
Être proche de D.ieu exige introspection et travail sur soi. Non orgueil et prétention.
 
C’est là l’idée du Peuple Élu : une nation d’individus à qui l’opportunité fut donnée de 
 
ressentir la proximité de D.ieu, d’entendre Sa vérité et de relayer Son message au 
 
reste du monde. Tous s’accordent à dire que ce sont les Juifs qui ont introduit dans le 
 
monde le monothéisme ainsi qu’un système de valeurs éthiques et morales qui ont 
 
façonné la vision moderne de la vie et de la finalité de celle-ci. Et c’est la survivance 
 
du Judaïsme jusqu’à ce jour qui atteste de la pertinence éternelle d’un tel système.
 
Dire que ceci est ethnocentrique est absurde pour la bonne raison que n’importe qui 
 
peut se convertir au Judaïsme – et ainsi devenir élu – quelles que soient ses origines 
 
ethniques. L’élection du Peuple Juif n’est pas un gène, c’est une disposition de l’âme. 
 
Quiconque souhaite l’adopter y est invité, à condition d’être prêt à ce que sa bulle 
 
éclate.
 
Ainsi, une personne arrogante ne reflète pas cette élection. Ce qui exprime réellement 
 
le fait d’être élu, c’est le degré d’humilité. Vous, Margaret, avez passé ce test avec 
 
brio. Votre humilité est telle qu’elle ne vous permet même pas d’accepter que vous 
 
êtes élue. Alors que la plupart des autres religions trouvent parfaitement naturel de 
 
clamer leur supériorité, nous, les Juifs, sommes toujours prêts à tout pour affirmer que 
 
nous n’avons rien de spécial. En voilà vraiment un Peuple Élu !
 
 
 
Réference
 
http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/894818/jewish/Les-Juifs-sont-ils-le-
 
Peuple-lu.htm

Nach oben