Je m’appelle Arya Bàhram (Majid Bahram beiguy).

Je suis né en 1960 à Téhéran, à la Capitale de l’Iran.

Depuis l'enfance, je étais difficile et pas « tout le monde chéri » et jusqu'à présent, parce que je ai dit toujours mon opinion trés direct  .
 
etre « Tout le monde chéri » conduit à l'hypocrisie, surtout dans la société de jet-setter; les gens détestent les uns les autres, sont jaloux du cœur et pourtant fréauent ces gala:

Après mon Baccalauréat, mon père m’a demandé ce que je voulais faire, et je lui ai demandé ce qu’il me proposait ; Il m’a dit avoir épargné de l’argent pour moi et que je pouvais soit étudier soit travailler. J’ai décidé de continuer d’étudier et je suis parti en France.
Vous demandez pourquoi la France ?
D’abord, le temps pour l’inscription en Iran (à l’Université) était tard et je ne voulais pas attendre longtemps ;
Deuxièmement, mon frère y était déjà ;
Troisièmement, la relation avec USA et Grande Bretagne était très mauvaise ;
Quatrièmement, j’aimais la langue Française ;

Je me suis inscrit à l’école Alliance Française et j’ai appris le français.
En Iran on croyait que la seule possibilité d’avoir une vie aisée et une famille pour des garçons, était d’être médecin ou ingénieur ; Moi aussi je le croyais !!
Alors je me suis inscrit à l’université pour étudier la médecine ; La Théorie était bien, mais pas la pratique. Je voyais tout le jours du sang, et des souris et des lapins morts avec l’estomac ouvert et…
Je ne pouvais plus manger et j’étais très écoeuré et insatisfait.
Un jour, je me suis demandé si la médecine était vraiment le métier que je voudrais faire toute ma vie ?
La réponse était négative. J’ai donc arrêté la médecine ;
J’ai quitté l’université, mes amis étaient étonnés parce que je n’étais pas un mauvais étudiant.
Je me suis inscrit à l’université et j’ai commencé à étudier sociologie, et ensuite je me suis intéressé pour les langues Indo-Européennes. La situation politique Européennes et l’Iran n’était pas bonne et nous étions des victimes.

Des milliers d’ Iraniens devaient comme moi devrait quitter la France, au moment où il eut la guerre entre L’Iran et L’Irak !!?
Il fallait quitter des familles, des amies, des collègues de travail, même si on était bien intégré. C’était très dur. Nous n’oublierons jamais.

Ma femme m’a dit qu’on devait aller chez elle. Nous sommes partis en Autriche, et il me fallait commencer à nouveau, à zéro. Apprendre allemand, chercher un appartement, chercher un travail, apprendre travailler avec l’Ordinateur etc. 
Je me suis intéressé à l'ordinateur multimédia et parce qu'il n'y avait pas d'argent, je devais apprendre tout  moi-même et faire mon Hompepage moi-même, pour que je puisse savoir exactement ce qui est écrit

C’était très difficile.
J’habite depuis 1986 en Autriche et j’ai appris fraternité, égalité, liberté ne sont pas des mots désuets ici et des Françaises peut apprendre ces mots à nouveau.

chers lecteurs et lectrices
Je n'est pas activé le contact, et le tableau d'affichage 
 
Pourquoi?
 
Je n'ai pas le temps de répondre aux e-mails de tout les pays du monde
Je suis content si vous êtes intéressé à la Page d'accueil
Si vous ne partagez pas mes opinions, ça c'est votre coffee, vous n'êtes pas obligé à lire ma page d'accueil
 
Arya Bàhram

Nach oben