37 Gravure

Dans le domaine artistique, le terme gravure désigne à la fois une technique et son résultat. La dénomination d'estampe ou tirage sera réservée à « l'image imprimée ou dessinée sur un support quelconque »[1].

Sommaire

Les techniques

                                             

 

La technique de gravure.
Illustration de l'Encyclopédie.

Graver consiste à dessiner sur un objet en creusant, ou en incisant sa surface.Avec la gravure égyptienne , le sgraffite, et la lithogravure, l'incision a pour but l'observation directe. Dans la plupart des cas, la gravure est transposée, après encrage, sur un support tel que le papier.
En gravure, il existe deux, voire trois, grands procédés :

  • la gravure en relief. Les spécialistes parlent de taille d'épargne.
  • la gravure en creux appelée aussi taille-douce, le plus souvent sur métal et en particulier sur cuivre (chalcographie).
  • Pour certains auteurs[2] on pourrait créer une troisième catégorie : la gravure en à-plat (ou impression à plat)

En affinant ces catégories, nous trouvons :

Histoire

La gravure sur bois est connue depuis fort longtemps en Chine : elle est utilisée en particulier pour la multiplication des livres de prières. Mais rien ne prouve que cette technique a été introduite en Occident par la route de la soie. Les spécialistes supposent que la technique de la xylographie a vu le jour soit dans la vallée du Rhin soit en Europe du Nord, la localiser plus finement est impossible. Le Bois Protat, la plus ancienne matrice en bois, est datée autour de 1380, « la plus ancienne xylographie, un Saint Christophe a été retrouvé dans la bibliothèque de Buxheim... collée sur un manuscrit de 1423 »[4].

La xylographie précède l'imprimerie. Les techniques de gravure sont très liées au support, car celui-ci doit être peu onéreux pour que l'utilisation d'un original recopiable soit intéressant, d'où l'importance de l'introduction du papier. L'évolution de la production xylographique va donc suivre le développement de l'imprimerie..

Bibliographie

  • J.Adhémar, La Gravure des origines à nos jours, Paris, Somogy, 1979
  • A. Béguin, Dictionnaire technique de l'estampe, t.A-F,G-l, M-Z, Bruxelles, 1977
  • J-E. Bersier, La Gravure, Paris, Berger-Levrault, 1976
  • A. Bosse, Traité des manières de graver en taille-douce, Paris, 1645
  • Diderot et d'Alembert, Encyclopédie, article "Imprimerie en taille-douce", 1751-1780
  • A.M. Hind, A History of Engraving and Echting, Londres, 1923
  • A.Krejca, Les Techniques de la gravure, Gründ, 1983
  • M. Melot, A. Griffiths, R.S Field, A. Béguin, L'estampe, Skira,1981
  • G. Mariani, La tecniche calcografiche di incisione diretta, Rome, 2001
  • M. C. Paoluzzi, La gravure, Solar, 2004
  • Rémi Blachon, La Gravure sur bois au XIXe siècle, l'âge du bois debout, Paris, Les éditions de l'Amateur, 2001 (ISBN 2-85917-332-3)

Notes

MSN Encarta

Paoluzzi, Encyclopaedia Universalis...

Le terme pose problème à deux niveaux : ce n'est pas une « gravure » au sens premier, dans la mesure où on n'intervient pas sur le relief du support en creusant avec des outils appropriés, mais on dessine directement sur le support, la présence de l'encre d'impression étant déterminée par un principe physique simple. Toutefois, on utilise couramment le terme générique de « gravure ».

on trouve le terme gravure en à-plat dans l'Encyclopaedia Universalis, dans le livre de M.C. Paoluzzi (p.23) ; par contre A.Béguin et MSN Encarta parlent d'impression à plat, et de gravure à plat pour MSN Encarta (qui inclut la sérigraphie) ainsi que la majorité des sites sur Google. Sur ces derniers, le terme est utilisé sans références.

abcdefghij  Maria Cristina Paoluzzi : La Gravure,Solar,2004

à préciser

selon Vasari dans ses Vies

terme employé par E.Kollof dans son essai sur B. Baldini

A. Bosse : Traité des manières de graver en taille-douce sur lairain par le moyen des eaues fortes et des vernix durs et mols, Paris ,1644, avec privilège du roy

Liens externes

http://www.majidbahrambeiguy.at/gallery-galerie-galerie-negar-xane/33.html

 

Nach oben