04 Pourqoi j'ai fait cette page d'accueil ?

 

Dites-moi franchement la vérité :

À quoi vous pensez, quand vous entendez le nom Iran ?
La révolution ? Khomeiny ? Shah ? La guerre avec Irak ? Pétrole ? Programme Atomique ?
Dites moi vraiment la vérité :
À quoi vous pensez, quand vous entendez le nom Perse ?
Persépolis ? Le Chat Persan, Le chien persan, La cuisine persane, tapis, pistaches ?

C’était tout ?
Peut- être y a-t-il des gens qui ne veulent pas que ce pays prenne sa vraie place dans le monde.

Peut – être y a-t-il problème à cause des noms et de la différence entre la Perse et l’Iran

Pendant la dynastie Achéménide (550-330 av. J.-C.), les Iraniens appelaient leurs territoires Parsa du nom du royaume de Cyrus le Grand, qui appartenait à la tribu perse, et qu’on retrouve encore aujourd’hui sous la forme de Fars ou Pars, correspondant au nom de cette province d’Iran. Cependant, la totalité de l’État était alors appelée Aryanam. Ce mot est apparenté au terme Aryen, qui signifie noble. À l’époque Parthe (248 av. J.-C. - 224 ap. J.-C.) Aryanam a été modifié en Aryan pour évoluer vers Iranshar et Iran à l’époque Sassanide.
Les grecs utilisaient les termes Aryana et Persis pour désigner la région qui est aujourd’hui connue comme le plateau iranien. Le terme est passé au latin pour devenir Persia, puis en français Perse, terme qui est encore très utilisé dans les pays occidentaux et qui provoque une confusion avec la province du Fars.
Au XXe siècle, une dispute entre intellectuels éclate pour savoir quel devrait être le nom correct du pays. Le 21 mars 1935, jour de Noruz, Reza Shah Pahlavi publie un décret demandant à toutes les relations étrangères du pays de le désigner sous le nom d'Iran dans leur correspondance officielle, en accord avec le fait que Perse est un terme utilisé pour un pays appelé Iran en persan.
En 1979, la révolution iranienne a abouti à la création de la République islamique d’Iran, mais les termes Perse et Iran sont toujours largement utilisés
Il y a beaucoup d’aspects de l’Iran et de sa culture et je voudrais vous en présenter quelques uns.
Sûrement, il y a beaucoup de pages sur Internet sur l’Iran, mais :

1) Ils écrivent sur un art
2) Quelque textes sont sous le nom Iran et d’autres sous le nom Perse
3) Quelques Textes n’ont même pas une photo.

Alors la première raison était de montrer plus complètement la culture Iranienne.

La deuxième raison était de me présenter, mes idées, mes livres.
Troisièmement, présenter la langue Irani et sa différence avec la langue actuelle d’Iran.

Vous vous demandez la différence ?
Ce que à l’ étranger, on comprend sous le nom "la langue Persane" est en réalité la langue Pers-arab
Le persan est un membre du groupe indo-iranien (aryen) de la famille linguistique indo-européenne. Les linguistes reconstituent ainsi l'évolution de cette branche : vieux-persan (avestique et persan achéménide) → moyen-persan (pahlavi, parthe et persan sassanide) → persan moderne (dari, etc.). Il ne faut pas confondre le vieux-persan, la langue de la plupart des inscriptions achéménides, avec la langue élamite, qui n'est pas indo-européenne. Au cours du temps, la morphologie de la langue a été grandement simplifiée et la conjugaison et la déclinaison complexes des origines a cédé la place à la morphologie régulière et à la syntaxe rigide que l'on connaît aujourd'hui. Cette évolution est souvent comparée au développement de l'anglais. En outre, de nombreux mots provenant des langues avoisinantes (araméen et grec dans les temps anciens, plus tard l'arabe et, dans une moindre mesure, le turc) ont été introduits dans le vocabulaire persan. Plus récemment, les emprunts aux langues européennes (principalement au français et à l'anglais) ont été les plus fréquents.

La conquête de l’Iran commence en 637, avec Abû Bakr. Après avoir occupé Ctésiphon, capitale de l’empire, les musulmans battent l’armée sassanide à Nahavand en 641-642. L’Iran est ensuite rapidement conquis. La conversion à l’islam est progressive jusqu’au IXe siècle. L’Iran a été islamisé, mais n’a jamais été arabisé, contrairement aux autres régions conquises par le califat. Les persans ont même réussi à se distinguer au sein de l’Islam, et l’apport culturel, politique et même religieux des iraniens à l’Islam est d’une importance fondamentale.
La vaste majorité du persan moderne est écrit sous une forme de l'alphabet arabe. Dans les années récentes, l'alphabet latin a été utilisé par certain pour des raisons de technologie ou d'internationalisation. Le tadjik, un dialecte persan influencé par le russe, est écrit avec l'alphabet cyrillique au Tadjikistan (mais pas en Afghanistan).
Adoption du script
Après la conversion de l'Empire de Perse à l'Islam, il fallut environ cent cinquante ans avant que les Persans n'adoptent l'alphabet arabe en remplacement de leur ancien alphabet. Auparavant, deux alphabets différents étaient utilisés pour le persan (appelé Moyen persan ou Pahlavi à cette époque) : l'un était appelé Pahlevi et était une adaptation de l'alphabet araméen, et l'autre était un alphabet iranien originel appelé Dîndapirak (littéralement : écriture de la religion)
Ajouts
L'alphabet persan ajoute quatre lettres à l'alphabet arabe. Cet ajout est dû au fait que quatre sons existant en persan n'existent pas en arabe, puisque les deux langues viennent de familles complètement différentes. Certains appellent cet alphabet l'alphabet perso-arabe. Les quatre lettres additionnelles sont :
Phonétique IPA lettre Nom
[p] پ Peh
[ʧ] (ch) چ Tcheh
[ʒ] (zh) ژ Jeh
[g] گ Gaf
Variations
Beaucoup de mots persans d'origine arabe sont écrits différemment du mot arabe original. Ainsi, alef avec la hamza en-dessous ( إ ) se change toujours en alef ( ا ); généralement teh marbuta ( ة ) se change en teh ( ت ) ou en heh ( ه ) sans qu'il s'agisse d'une règle absolue; plusieurs mots utilisant différents types de hamza sont écrits avec une autre sorte de hamza (de cette manière مسؤول devient مسئول).
Le mélange de Grammaire arabe avec la langue Persane, beaucoup de mots arabes, turcs, français, anglais rend en effet très difficile d’apprendre la vraie langue de ce peuple.
Depuis des années, on discute sur ces problèmes pour les résoudre et ouvrir la voie pour internationaliser cette langue, mais malheureusement il y a des gens qui pour plusieurs raisons (ces avantages avec la langue actuelle, fanatisme religieux, …) empêchent cette évolution, mais ils ne peuvent pas empêcher ces progressions.

Sous le noms Iran i vous trouvez des articles qui sont écrits avec l’alphabet international (Latin) avec de la grammaire purement Iranienne et des mots purement Iraniens pour montrer la possibilité des reformes.

Sous le mot فارس عربی ces articles sont écrits avec la langue actuelle (Perse - arabe),
J’espère que ma page d’accueil vous plaira.

 

Nach oben